névralgie d'Arnold remèdes de grand-mère

Névralgie d'Arnold: causes, symptômes et remèdes de grand-mère

Avez-vous déjà ressenti une décharge électrique dans le crâne lors d'un mouvement brusque de la tête ? Vous savez, cette sensation étrange de brûlure ou de picotement électrique qui se propage depuis la base du crâne jusqu'au sommet du cuir chevelu ? Si vous aussi ce phénomène vous interpelle, sachez qu'il correspond à la névralgie d'Arnold. Bien que vive et surprenante, ce mal de tête demeure généralement bénin et ne répond pas toujours efficacement aux antalgiques classiques.

Alors, comment soulager ces douleurs lancinantes, migraines et autres symptômes gênants par soi-même ? Testez les bons réflexes thérapeutiques et les remèdes de grand-mère contre la névralgie d'Arnold.

La névralgie d'Arnold : un mal au crâne et aux cervicales

La douleur cervicale issue d'une névralgie d'Arnold se distingue facilement d'un mal de tête ordinaire.

Qu'est-ce que la névralgie d'Arnold

La névralgie d'Arnold se présente comme un phénomène inhabituel résultant de l'irritation ou de la compression d'une branche nerveuse du grand nerf occipital, communément appelé le nerf d'Arnold. Cette tension musculaire peut atteindre un point où elle déclenche des migraines hémicrâniennes qui se propagent sur tout le cuir chevelu du côté droit, jusqu'à l'arrière de l'œil, donnant l'impression que vos nerfs sont soumis à une tension précise et ciblée.

douleur haut crâne et cuir chevelu

Les symptômes du nerf d'Arnold

Le nerf d'Arnold suit un trajet le long du rachis cervical, passant sous le muscle trapèze et à travers du foramen. Ainsi, lorsque le muscle trapèze est contracté et spasmodique, il peut légèrement irriter cette branche nerveuse et les muscles sous-occipitaux situés à la base du crâne, ce qui déclenchent les symptômes suivants :

  • Douleur dans la partie supérieure du crâne et sur le cuir chevelu.
  • Sensibilité accrue du cuir chevelu.
  • Des douleurs cervicales déclenchées par de légères pressions, situées derrière les yeux ou dans les yeux (sensations de pression ou de brûlure).
  • Picotements ou engourdissements intermittents ou persistants au niveau du cou et du cuir chevelu.

Comment décoincer le nerf d'Arnold ?

Alors, sans l'aide d'antalgiques, existe-t-il une solution miracle pour la névralgie d'Arnold ?

Massage du nerf d'Arnold

Pour décontracter le nerf d'Arnold, vous pouvez commencer par effectuer quelques techniques de massage :

1- Auto-massez la base du crâne avec des mouvements doux et de l'huile essentielle d'arnica ou d'huile de gaulthérie.

  • Inclinez doucement la tête vers l'avant pour poser le menton sur le thorax.
  • Croisez les doigts derrière la nuque et placez les coudes sur la table.
  • À chaque expiration, abaissez progressivement la tête en utilisant les mains.
  • Une fois la tête bien abaissée, massez délicatement les muscles parfois sensibles sous le crâne avec le bout des doigts.

2- Effectuez des mouvements verticaux le long du cou. Répétez ces manœuvres pendant 5 à 10 minutes régulièrement tout au long de la journée.

3- Dans la médecine ayurvédique, les Indiens utilisent le point de tension frontal pour atténuer le stress, les troubles du sommeil et les migraines, à l'instar du célèbre Dr. Deepak Chopra. L'idée est de masser le point entre vos deux sourcils pendant 10 secondes en effectuant des rotations dans un sens puis dans l'autre.

Les étirements

Des exercices de stretching doux aident à détendre les muscles du cou et à réduire la compression du nerf.

1- Étirement du trapèze : ce mouvement vise à solliciter l'élévateur de l'omoplate et le trapèze.

  • Inclinez votre tête vers la gauche avec une légère rotation vers la gauche.
  • Abaissez votre épaule droite et, avec votre main gauche, saisissez l'arrière de votre tête pour l'incliner vers l'avant.
  • Maintenez cette position pendant 30 secondes avant de relâcher, puis répétez une dizaine de fois.
  • Ensuite, effectuez une inclinaison vers la gauche avec une rotation vers la droite.

étirement pour décoincer le nerf d'Arnold

2- Soulager les muscles occipitaux :

Placez une bande élastique sous la base du crâne, juste au-dessus de la nuque, et laissez le poids de la tête reposer sur l'élastique.

Une fois la tête complètement détendue, tendez les extrémités de l'élastique en tirant avec les mains pour faire basculer la tête de droite à gauche pendant 2-3 minutes afin de relâcher les tensions cervicales.

3- Auto-traction du cou : Positionnez vos paumes à la base arrière du crâne, regardez droit devant vous, et poussez légèrement votre crâne vers le haut à l'aide de vos mains. Veillez à ne pas déclencher de douleur, ce qui indiquerait que vous allez trop loin ou que l'exercice n'est pas indiqué à ce stade.

4- Mobilisations douces des épaules : Levez les épaules en direction des oreilles, puis reculez les épaules en les rapprochant des omoplates.

Autres astuces de grand-mères

Appliquer de la chaleur : placez une bouillotte, un coussin rempli de noyaux de cerise chauffé au micro-ondes ou une serviette chaude au sommet du crâne et laissez vos muscles se détendre.

Reposer les yeux : accordez-vous des pauses oculaires en fixant un point éloigné pendant plusieurs secondes pour soulager les muscles oculo-moteurs.

Névralgie d'Arnold : causes et complications

Les causes de la névralgie d'Arnold peuvent être articulaires, neurologiques, vasculaires ou musculaires, multipliant les symptômes tels que : des migraines, des nausées, des vertiges, voire une décharge électrique vive au simple fait de tousser ou d'éternuer.

L'arthrose cervicale

À partir de 50 ans, commencent les problèmes liés à l'arthrose, la perte de mobilité du cou, au stress et la fonte musculaire liée à l'âge.. Conduisant à des céphalées d'origine articulaire. Ainsi, lorsque l'arthrose se produit au niveau des vertèbres cervicales supérieures, elle cause ou contribue à la névralgie d'Arnold.

Névralgie d'Arnold et le stress

Sans être la cause principale, le stress peut exacerber la névralgie d'Arnold. Si l'irradiation est associée à des douleurs nerveuses spécifiques, le stress va intensifier les tensions musculaires préexistantes dans la région du cou, contribuant ainsi à l'apparition des symptômes. Pour réduire la charge mentale :

  • Des méthodes de médecine douce telles que la relaxation, la respiration, la méditation et la sophrologie sont à tester.
  • Des ajustements simples dans le mode de vie, tels qu'une meilleure qualité de sommeil peuvent également faire une grande différence.

Les mauvaises postures

Les mauvaises postures, souvent liées à une ergonomie insuffisante au travail, peuvent déclencher des réactions du nerf d'Arnold. Une inclinaison excessive du port de tête, fréquemment observée lorsque l'écran est positionné trop bas, peut être particulièrement problématique. Pour y remédier, rehaussez la position de l'écran afin d'aligner la hauteur de travail avec celle du port de tête, évitant ainsi de solliciter excessivement les cervicales.

En savoir plus sur les équipements pour bien travailler.

Névralgie d'Arnold : comment dormir ?

Les tensions du nerf d'Arnold peuvent également survenir pendant le sommeil. En effet, une mauvaise inclinaison de la tête sur l'oreiller durant le sommeil peut créer une tension dans la nuque, touchant potentiellement le nerf d'Arnold. Ce type de posture étant difficile à contrôler pendant le sommeil, les kinésithérapeutes recommandent l'utilisation d'un oreiller cervical.

oreiller pour dormir avec une névralgie d'Arnold

 

Ce coussin en mousse à mémoire de forme est spécialement conçu pour soulager les tensions dans la nuque et maintenir une position naturelle de la tête en respectant la courbure entre le cou et les épaules. Certains modèles, comme celui de chez Cellsius, de forme rectangulaire, se distinguent par un matériau dense et respirable pour un maximum de confort de sommeil.

Bien que présentant des symptômes similaires à ceux du nerf trijumeau, la névralgie d'Arnold constitue moins de 10 % des cas de céphalées migraineuses. Pour s'en débarrasser et minimiser les risques de rechute, il suffit d'identifier précisément les déclencheurs responsables de l'irritation ou de la compression du nerf par une analyse approfondie des symptômes et des causes sous-jacentes.

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +25'000 clients

Certains témoignent...