Mouvements interdits avec prothèse du genou

Y a-t-il des mouvements interdits avec la prothèse du genou ?

"Quels sont les mouvements interdits avec une prothèse de genou ?" Cette interrogation revient fréquemment dans l'esprit des personnes fraîchement opérées du genou. Les patients cherchent à optimiser leur processus de guérison, souvent influencés par leurs expériences passées après une opération de la hanche qui exigeait certaines précautions. Cependant, contrairement à la prothèse de hanche, aucun mouvement n'est interdit après une opération du genou. Seules quelques recommandations essentielles visant à soulager la douleur et à accélérer le processus de récupération demeurent.

Pourquoi parler de mouvements interdits avec la prothèse de genou ?

Dans l'esprit collectif, la pose d'une prothèse du genou implique des mouvements dangereux. Pourtant, cette idée est fausse et persiste. Voici plusieurs raisons :

  • Les anciennes recommandations : par le passé, il existait certaines restrictions concernant les mouvements après une chirurgie de remplacement du genou. Ces restrictions étaient souvent plus strictes et incluaient des mouvements interdits pour protéger la prothèse. Cependant, les avancées dans la conception des prothèses et les protocoles de rééducation ont évolué, permettant une plus grande liberté de mouvement.
  • Le manque d'informations : les patients n'ont pas conscience des capacités et des limites de leur prothèse de genou. Ces dernières sont construites dans des matériaux résistants, avec une longue durée de vie. De plus, l'articulation du genou est beaucoup plus stable que celle des hanches. 

chirurgie du genou

  • La peur des complications : la chirurgie comporte toujours des risques post-opératoires donc celui de déloger ou d'endommager la prothèse. En l'exemple du risque de luxation pour une prothèse de hanche, amenant les patients à éviter certains mouvements par précaution.
  • Les expériences personnelles :certaines personnes ont peut-être eu des problèmes liés à leur prothèse en faisant certains mouvements, ce qui renforce l'idée que ces mouvements sont interdits.

Alors qu'aujourd'hui, une prothèse totale de genou ou une prothèse unicompartimentale de genou est une prothèse solide et correctement installée. Son risque de luxation est de 0,15 à 0,5 %, soit autant que les personnes sans prothèse.

Quel mouvement faire avec une prothèse de genou ?

Dès le lendemain de l'opération du genou, les patients doivent suivre les recommandations de leur chirurgien orthopédiste et de leur physiothérapeute pour la rééducation postopératoire. Toutefois, les prothèses de genou modernes sont conçues pour permettre un large éventail de mouvements après la récupération:

  • la marche,
  • la montée et la descente d'escaliers,
  • la flexion et l'extension du genou,
  • des activités sportives légères, Le sport est généralement repris entre 2 et 6 mois après la pose de la prothèse unicompartimentale ou totale de genou,
  • dormir sur le côté ou sur le dos,
  • s'appuyer sur le genou prothétique pour se relever du sol.

Le risque serait plutôt de ne pas assez se mouvoir et générer un enraidissement du genou.

Seule la douleur et la limite des articulations doivent vous restreindre. Ce sont les mouvements source de (trop) de douleur, qu'il faut éviter. Surtout si la douleur persiste dès qu’on interrompt le mouvement.

Quels sont les risques avec une prothèse de genou ?

Les complications liées à la prothèse de genou

Si elles restent rares (moins d'1 personne sur 10), il existe 2 complications à prévenir après l'opération du genou.

  • L’usure de la prothèse. Ce phénomène se produit chez les personnes en surpoids ou chez les sportifs à activité à impact comme la course à pied, l’haltérophilie, le trail, le basket, le volley… Car sous la contrainte du poids, des chocs ou des foulées, la prothèse s'abîme.
  • Une sur-inflammation du genou qui suit la pose de la prothèse notamment par une reprise du sport trop tôt et trop intense. 
  • L'enraidissement du genou : la principale complication est la difficulté à plier et à tendre le genou opéré, gênant certains gestes et la pratique d'activité sportive.

Les bonnes pratiques pour limiter les risques

Comme expliqué plus haut, le risque d'enraidissement survient en limitant les mouvements. Il est donc nécessaire de se mouvoir régulièrement. Voici quelques bonnes pratiques :

  • Changer souvent de position (couché sur le dos, couché sur le côté, semi-assis, assis).
  • Se lever plusieurs fois dans la journée pour marcher, même si ce n’est que quelque pas.
  • Privilégier la marche plutôt que les activités sédentaires (faire la vaisselle, bricoler, être assis devant un ordinateur).

mouvements interdits avec prothèse du genou

  • Effectuez les exercices de flexion et extension du genou conseillés par votre kiné.
  • Pratiquer des sports doux tels que: la marche avec bâtons, la natation, le golf, le bowling, le vélo d’appartement.
LIRE AUSSI : Comment soulager mes douleurs postopératoires du genou ?

    Comment dormir avec une prothèse totale du genou ?

    La nuit, les patients opérés souffrent de leurs genoux, notamment à cause de mouvements incontrôlés des jambes et des frottements des genoux en position latérale. Pour les soulager et éviter l'infection, le descellement, les raideurs articulaires ou l'instabilité de la prothèse, les kinésithérapeutes recommandent de dormir avec un coussin pour genoux.

    Ce coussin orthopédique ergonomique et à mémoire de forme est spécialement adapté pour réduire la pression sur le genou opéré et favoriser une position de sommeil plus confortable.

    Voici comment l'utiliser et bien dormir avec une prothèse de genou:

    1- Placez le coussin entre vos genoux lorsque vous dormez sur le côté. Tout en évitant les genoux de se toucher, il maintient les jambes alignées et réduit la pression exercée sur le genou opéré.

    coussin pour dormir après opération du genou

    LIRE AUSSI : Pourquoi dormir avec un coussin entre les jambes ?

    2- Si vous préférez dormir sur le dos, vous pouvez placer le coussin sous votre genou opéré pour le soutenir légèrement. Cela aide à maintenir le genou dans une position neutre et à réduire la tension.

    3- Évitez de dormir du côté opéré pendant la phase de récupération, car cela peut exercer une pression excessive et douloureuse sur la prothèse. Privilégiez plutôt le côté opposé ou dormez sur le dos.

    ​​Le gonflement du genou est habituel les premières semaines. S'il est important, vous pouvez dormir avec la jambe surélevée sur le coussin et, en journée quand vous êtes assis, posez le pied sur une chaise afin d'éviter que l'œdème ne descende vers la cheville.

    Contrairement aux idées reçues, aucune restriction stricte n'est imposée aux mouvements après une opération du genou. Les avancées dans la conception des prothèses et les protocoles de rééducation ont éliminé de nombreuses anciennes limitations. En suivant les recommandations médicales et en utilisant un coussin pour genoux, vous disposez des outils nécessaires pour retrouver rapidement votre forme physique et vos activités quotidiennes. La clé réside dans une approche consciente de votre récupération, la gestion de la douleur, et une communication ouverte avec votre équipe médicale.

    Retour au blog

    Notre conseil thérapeutique

    Découvrez nos autres produits

    1 de 3

    Nos Articles Connexes

    1 de 2

    Nos Articles Récents

    1 de 3

    ⭐⭐⭐⭐⭐

    Cellsius a soulagé les douleurs de +30'000 clients

    Certains témoignent...