comment bien vieillir ?

Comment garder la forme en vieillissant (et sans tricher) ?

Retarder les problèmes liés à l'âge ? C'est possible ! Et nul besoin d'attendre la retraite pour y penser ou tricher à coups de bistouri ! Car garder la forme en vieillissant, ça se prépare dès maintenant ! La baisse d'énergie et de souplesse, la fatigue et l'accumulation des problèmes de santé… Alertent qu'il est temps de se recentrer sur votre hygiène de vie ? Pas de panique ! Pour lutter contre les signes de l'âge, des habitudes saines et des petits réflexes quotidiens suffisent à prendre soin de soi. La récompense ? Le confort de vivre dans un corps moins douloureux et moins fragile pour profiter de longues années riches en activités.

 

Surveiller son régime alimentaire

"On est ce que l'on mange" ou " faites de la nourriture, votre médecine" ne sont pas des proverbes pour rien ! La nourriture influe directement sur notre forme physique et notre longévité. Il paraît alors logique qu'une alimentation saine, variée et équilibrée retarde le vieillissement.

Préserver ses muscles

Les muscles maintiennent le squelette et apportent la force et la mobilité. Des atouts indiscutables pour continuer à vivre comme on l’entend ! Le carburant des muscles ? Les protéines (animales et végétales) !

Renforcer son ossature

La densité osseuse diminue avec le temps. Résultat : 4 femmes sur 10 sont victimes de fractures liées à l'ostéoporose. Pour pallier ces accidents, seule une alimentation riche en calcium et vitamine D préserve le capital osseux.

Esquiver l'obésité

15 % des Européens cèdent au surpoids. Un fléau qui, passé un tour de taille supérieur à 88 cm pour les femmes et 102 cm pour les hommes, entraîne des complications cardiovasculaires, de l'hypertension artérielle, du cholestérol et du diabète. Première solution : arrêter de manger trop gras et trop salé.

Continuer de se bouger

les exercices pour rester en forme

 

À la retraite, il est facile de se laisser-aller à la sédentarité. Les années de travail vous ont fatigué et l'heure du repos bien mérité a sonné. Pourtant, c'est LE piège à éviter. Stopper net votre activité physique quelle qu'elle était est une erreur fatale. Moins d'exercice entraîne une perte de musculature et de souplesse pouvant causer des chutes chez les personnes âgées. Soit 90 % des accidents domestiques entraînant des blessures sérieuses, voire mortelles !

De même, les sports doux comme le yoga, la marche, la natation ou la gym agissent sur votre cardio et musclent votre souffle. Un avantage pour lutter contre les effets du tabac, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), les allergies, ou la bronchite chronique sur le vieillissement du système respiratoire.

Alors, un conseil : saisissez toutes les occasions de bouger !

Entretenir ses capacités cérébrales

Restez actif d’esprit, c'est aussi défier les effets du vieillissement sur vos capacités intellectuelles.

Par des jeux de réflexion

Les activités divertissantes comme les mots croisés, sudoku, puzzle ou autres jeux de construction sont de formidables passe-temps pour entretenir et stimuler ses capacités cérébrales. À faire seul.e ou à plusieurs, ces distractions sollicitent les différents hémisphères du cerveau, de par : l'imagination, la curiosité, la réflexion, la confiance en soi, la satisfaction ou la résolution de problème…

Par du lien social

Les recherches sur le cerveau et la maladie d’Alzheimer montrent que la solitude conduit à la dépression, car elle "endort" la mémoire.

Pour éviter ce dommage, multiplier les rencontres ! Sortez seule ou avec votre moitié dans des sorties culturelles ou activités de groupe, invitez votre famille, jouez avec vos petits-enfants (comptez sur eux pour entretenir votre forme !). Ces échanges, réflexions et interactions sociales réveillent le cerveau et combattent le déclin cognitif !

Fuir la routine

Nouvelle tueuse de neurones : la routine ! Pour esquiver Alzheimer et tous ces copains, bousculez vos habitudes avec des changements et des activités diversifiées. Modifiez l’itinéraire de sa balade quotidienne, changez de place à table, faites le tri et redisposez vos placards, changez la disposition de vos meubles… La liste est non exhaustive.

S'équiper correctement

Autres aspects en déclin : l'ouïe et la vue ! Si porter des lunettes et appareils acoustiques "fait vieux", les ignorer par coquetterie est une grave erreur. Avec une mauvaise acuité visuelle et acoustique, vous vous coupez du monde à petit feu. Prises en charge à temps, ces affaiblissements naturelles se corrigent en toute discrétion et vous éloignent de la dépression et du repli.

Se libérer l'esprit

Dans la vie active, vous couriez après le temps. Et maintenant à la retraite, vous vous sentez toujours débordé.e ? Et si vous appreniez à vous relaxer ?

Peu importe l'âge, mieux vieillir commence par réduire votre niveau de stress. Le stress chronique accélère la sénilité, augmente la pression sanguine et donc les risques de crise cardiaque.

Tester l’art-thérapie

L'art-thérapie permet d'exprimer ses émotions et sentiments profonds au travers d'activités créatives (peinture, modelage, mandalas, maquettes...). Une ressource intéressante pour prendre du temps pour soi. Une pause où les pensées négatives et contrariétés laissent place à la concentration et au plaisir.

Faire de la méditation

 

bien-être après 60 ans

 

Rien de plus efficace que la médiation pour débrancher son mental. En s'ancrant dans le moment présent, les ruminations, anxiété ou angoisse disparaissent. Un exercice idéal pour vous apaiser après une journée difficile. De la simple, mais profonde, respiration ventrale, aux longues séances… Inspirez en pensant aux choses qui vous attristent et sortez-les de votre esprit en les expirant.

Optimiser ses heures de sommeil

Bien dormir est une source de récupération physique et morale prouvée. Voici quelques bonnes pratiques pour retrouver le sommeil. Une habitude peu contrariante pour améliorer sa condition physique.

Dormir 7 à 9 h par jour

Dormir plus de 6 h par jour est le temps minimum au corps pour récupérer de la veille. Malheureusement, ​​la quantité de sommeil profond et paradoxal diminue avec l'âge. Pour pallier le manque de repos, comblez vos nuits avec des siestes, limitez les sources lumineuses néfastes, mangez léger ou plusieurs heures avant de vous coucher ou réajustez l'heure d'aller au lit.

Optez pour une bonne position de sommeil

Avec l'âge, les sources d'insomnie émergent des douleurs articulaires ou dorsales. Des élancements ou un inconfort, souvent liés à une mauvaise position d'endormissement. Que vous dormiez, sur le dos, sur le côté ou sur le ventre, la courbure du corps doit rester alignée. Pour vous aider, certains accessoires de literie comme les coussins orthopédiques sont spécialement étudiés pour corriger la position des vertèbres.

À moins de compter sur une (éventuelle) génétique avantageuse, choisir de bien vieillir après 60 ou 70 ans est un réel signe de sagesse. Cela implique d'écouter les besoins du corps et de l'esprit (ce qui est loin d'être désagréable). À l'ère où l'on recherche la jeunesse éternelle, prendre ses dispositions pour vieillir en se sentant bien dans sa tête et son corps, c'est rester libre et indépendant le plus longtemps possible, sans vous couper du monde ou de votre entourage.

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +30'000 clients

Certains témoignent...