combien de temps dure la douleur de prothèse de genou

Combien de temps dure la douleur de prothèse de genou ?

Si les douleurs après une intervention chirurgicale font souvent partie du jeu, les chirurgies orthopédiques du genou sont réputées pour être coriaces, comme si l'articulation était enserrée dans un étau… Face à une sensation aussi désagréable, il est naturel de se demander combien de temps va durer cette douleur de prothèse de genou, lorsque l'on sort du bloc opératoire. Pour y répondre, Cellsius revient sur les sensations et les inflammations post-opératoires et les bons réflexes pour alléger vos souffrances afin de supporter toute la phase de cicatrisation de votre genou.

Comprendre les douleurs d'une prothèse de genou

Les douleurs après une opération du genou résultent de la réponse inflammatoire automatiquement déclenchée par le système immunitaire.

Les réactions inflammatoires naturelles

La pose d'une prothèse de genou implique au chirurgien d'ouvrir la région du genou, englobant ainsi tous les tissus présents. Ces tissus nécessitent ensuite une phase de cicatrisation pour rétablir votre mobilité et guérir la blessure.

cicatrice après opération du genou

Comme dans tout processus de cicatrisation, votre organisme réagit par des réponses inflammatoires naturelles, telles que :

  • L'accumulation de liquides dans différentes couches de tissus, entraînant un gonflement et un œdème douloureux.
  • Des rougeurs et une sensation de chaleur au niveau du genou.
  • La formation d'un ou plusieurs hématomes et ecchymoses.

Localisation et évolution

Même si ces réactions sont saines et automatiques, elles restent douloureuses et localisées à différents endroits:

  • derrière le genou,
  • devant le genou, au niveau de la cicatrice,
  • un peu partout dans le genou,
  • irradier dans la cuisse ou la jambe.

Bien sûr, l'intensité de la douleur évolue au fil du temps :

  • Le premier jour après l'opération, la douleur est maximale (évaluée à 5,8/10).
  • Au cours des 8 jours suivants, la douleur diminue progressivement, atteignant en moyenne 4,6 au jour 8.
  • Le 9e jour, la douleur connaît une nouvelle augmentation.
  • Dans les semaines qui suivent, la douleur reste constante puis diminue à nouveau.
  • À 30 jours après l'opération, elle diminue à 3/10 (Schindler 2022).

En règle générale, ces douleurs s'atténuent entre trois et quatre mois après l'opération, avec une disparition complète pouvant s'étendre jusqu'à un an pour une personne sur cinq, et ce, avec une faible intensité (évaluée à 1,2/10).

Comment gérer la douleur postopératoire du genou ?

La prise en charge à l'hôpital

Lors de l’intervention, l'anesthésie locale canalise la douleur pendant 12 à 15 heures afin de faciliter le retour en chambre. Après ce délai, la douleur réapparaît, souvent la nuit ou au réveil. Des antalgiques (en perfusion, en injection sous-cutanée, ou un bloc fémoral) sont alors prescrits pour anticiper ce retour. Il est donc impératif de les prendre, même en l’absence de douleurs pendant tout votre séjour à l’hôpital.

Pour adapter les traitements anti-douleurs, l'équipe soignante évalue votre degré de douleur, sur une échelle de 0 à 10, plusieurs fois par jour. En cas de souffrance insupportable, elle vous remettra des morphiniques oraux.

Le retour à la maison

sortie de l'hôpital après opération du genou

Les premières semaines post-opératoires sont douloureuses. Selon l'intensité, les moments de la journée et notre résistance à la douleur, l'organisme ne réagit pas de la même façon pour tous les patients.

C'est pourquoi après votre séjour à l’hôpital, l'équipe soignante recommande de:

  • Poursuivre la prise systématique des antalgiques pendant une à deux semaines, à la dose maximale prescrite, puis de diminuer progressivement les antalgiques pendant le premier mois. Certains médicaments peuvent entraîner des effets secondaires. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant afin d’adapter la posologie si besoin.
  • Vous reposer.
  • Limiter les exercices de rééducation à un seuil de douleur tolérable.

Afin de réduire la tuméfaction et les hématomes postopératoires :

  • Marchez le plus possible durant la journée.
  • Faites des pauses et surélevez la jambe à l'aide d'un coussin pour genou.
  • Portez des bas de contention.
  • Appliquez de la glace à intervalles réguliers.

Ces douleurs demeurent bénignes et ne suscitent pas d'inquiétude. Cependant, toute apparition de rougeur, chaleur, écoulement au niveau de la plaie, ainsi que la présence de fièvre, nécessite une consultation immédiate avec le chirurgien orthopédiste.

À quels moments la prothèse de genou est la plus douloureuse ?

Les douleurs au genou peuvent survenir à tout moment de la journée et à intensités différentes. Voici les situations les plus probables :

  • La nuit : comme toute douleur inflammatoire, celle de la prothèse de genou se réveille la nuit souvent en dernière partie de nuit. Bien que bénins et naturels, ces moments sont particulièrement angoissants.
  • Au réveil : après une longue immobilisation, la jambe opérée se raidit et perd en souplesse, ce qui rend difficile chaque mouvement, contraction et nouvelle action.
  • En marchant : le poids du corps sur la jambe opérée va relancer l'inflammation.
  • Au repos la journée : les douleurs peuvent pulser sans prévenir, même lorsque l'on est immobile.

Voici quelques solutions en prévention ou pour faire passer la douleur :

  • Changer régulièrement de position.
  • Être actif autant que possible pour libérer les actions bénéfiques des endorphines sur la douleur.
  • Trouver une position confortable pour votre genou en vous calant avec des coussins : placer le coussin sous le genou pour le garder en flexion de temps en temps (et éviter l'enraidissement).

coussin pour genou post-opératoire

Le coussin orthopédique Cellsius est conçu pour réduire les tensions et douleurs de la prothèse pendant la nuit.

  • Dormir avec un coussin entre les genoux en position latérale pour éviter le contact des frottements des jambes sur la prothèse.
  • Se masser la cuisse ou les parties de la jambe endolorie (un soulagement à court terme).

En résumé, les douleurs après une opération du genou sont naturelles. Leur intensité et leur durée varient d'un patient à l'autre, avec une moyenne de 3 à 4 mois. Toutefois, le temps de vos douleurs n'est en aucun cas un signe de complications ou d'échec de l'opération. Seuls un échauffement, une rougeur et l'apparition de pus sur votre cicatrice doivent vous alerter ! Ce sont des signes d'infection ou de phlébite à référer à votre chirurgien. Dans tous les cas, ce dernier assure un suivi environ 1 mois et demi à 2 mois après l’opération.

Poursuivez votre lecture avec nos articles sur les mouvements interdits avec une prothèse de genou et les remèdes de grands-mères pour soulager les douleurs au genou.

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +25'000 clients

Certains témoignent...