retrouver un sommeil récupérateur

Douleurs au réveil : traquez ces erreurs qui nuisent à votre sommeil récupérateur

Vous vous demandez comment lutter contre vos douleurs au réveil ?

Si vous souffrez des hanches, du dos ou encore des cervicales et des genoux, il est peut-être temps d'analyser vos postures de sommeil.

Avec plus d'un tiers de notre vie passé allongé, nos positions pour dormir et nos mauvaises habitudes nocturnes interviennent directement sur de nombreux maux. Alors avant de courir à la pharmacie ou chez l'ostéopathe, faisons le point sur les erreurs courantes et fatales à l'heure du coucher pour enfin vous entendre dire : " j'ai passé une bonne nuit".

Corrigez votre position pour dormir mieux

L'erreur de dormir sur le dos

Dormir sur le dos est une position recommandée par les médecins, à condition de conserver l'alignement de la colonne vertébrale. La plupart du temps, s'allonger trop à plat sur le matelas creuse le bas du dos. Résultat : vous vous réveillez avec des raideurs aux niveaux des lombaires.

> La solution : placer un coussin sous les genoux. En alignant votre corps, le coussin relâche les muscles reliant la jambe au bas du dos et supprime le pincement prolongé des articulations.

Le problème des dormeurs latéraux

Dormir sur le côté est une autre position de sommeil conseillée. Mais pour être efficace, évitez de :

  • Vous recroqueviller : courber ou creuser son dos en position du fœtus entraine des tensions dans le bas du dos et un basculement du bassin.
  • Décaler votre jambe supérieure par-dessus la jambe inférieure. Cette position latérale impose une torsion du bassin et une tension dorsale, très désagréable au réveil.

La bonne position sur le côté consiste à replier vos genoux l'un au-dessus de l'autre.

> Pour vous aider, placez un coussin pour genoux entre vos jambes. Cet accessoire orthopédique maintient vos membres parallèles et sans contact pour apporter plus de confort à votre position préférée.

  • Placer le bras sous l'oreiller : cette habitude, bien connue des personnes qui s'endorment en chien de fusil, créée un pincement au niveau des tendons. À défaut, décalez votre bras plus vers l'avant pour déplacer le poids sur l'omoplate.

Les conséquences de dormir sur le ventre

douleur dormir sur le ventre

Dormir à plat ventre n'est pas la position la plus confortable :

  • Vous devez tourner la tête pour respirer : cette torsion constante et non naturelle sollicite les 7 premiers os de la colonne vertébrale et tire sur les muscles cervicaux… Au risque de se réveiller avec un torticolis.
  • La position sur le ventre engendre un creux lombaire, incompatible avec une récupération optimale. Pour compenser, pensez à glisser un coussin sous l'abdomen.
  • La cage thoracique, comprimée sous le poids du corps, limite la capacité respiratoire.

Les faux pas avec l'oreiller

La position de la tête sur l'oreiller

Dormir avec un oreiller comble le creux entre votre tête et vos épaules. Sans cela, le cou n'est plus aligné à la colonne vertébrale et les douleurs cervicales surgissent au réveil.

Prêter attention à la position de la tête sur son oreiller évite les mauvaises nuits. Pour cela, vérifiez si votre front et votre menton sont à la même hauteur lorsque votre tête est couchée sur l’oreiller.

Autrement, il existe des oreillers à mémoire de forme spécialement conçus pour épouser les courbes de votre nuque, tout en maintenant le poids de la tête. La densité de leur matériau corrige automatiquement la posture pour soutenir le cou dans une position neutre, idéale pour un alignement naturel de la silhouette.

Mettre son bras sous l'oreiller

soulager les douleurs nocturnes

Vous aimez enlacer votre oreiller pour vous endormir ? Alors évitez de faire durer ce câlin, sous peine d'élever la première côte, créer des tensions dans la cage thoracique, provoquer des fourmillements dans le bras et raidir les épaules.

Dormir sans oreiller

Si les dormeurs sur le ventre préfèrent se passer d'oreiller, le coussin reste indispensable au maintien de la tête dans l'axe de la colonne vertébrale en position allongée. Sans cette literie, votre nuque tire sur les muscles cervicaux, créant des élancements dans le cou au réveil.

Choisir le premier coussin à portée de main

Comme pour un matelas, le choix d'un bon oreiller agit sur la qualité du sommeil.

  • Un oreiller trop dur aura tendance à surélever votre tête et par conséquent, imposera une flexion aux muscles du cou.
  • Un coussin trop mou minimise le soutien nécessaire au haut du corps. Le creux entre votre nuque et les épaules demeure et empêche votre silhouette de retrouver sa position optimale de repos.

Pour bien choisir son oreiller, veillez à ce qu'il ne soit ni trop souple, ni trop ferme. En théorie, son épaisseur doit combler la distance du bout de l'épaule jusqu'à la nuque.

Les autres erreurs à corriger pour soulager ses douleurs au réveil

Négliger ses problèmes veineux

La mauvaise circulation sanguine est un fléau qui touchent de plus en plus de personnes.

Matérialisée par des varices, des jambes gonflées, une sensation de lourdeur ou de fourmillements dans les mollets. Des désagréments simples à soulager en surélevant vos jambes durant le dodo. Il suffit de placer un coussin sous les jambes pour relancer le flux sanguin.

Avec cette technique, réveillez-vous avec des jambes allégées et dégonflées. Prêtes pour une nouvelle journée.

Dormir les bras derrière la tête

Dormir les bras en l'air vous rappelle la position préférée des bébés profondément endormie ? Pour autant, replier ses bras volontairement derrière la nuque ou sous l'oreiller sollicite les muscles des bras et des épaules. Ces derniers, sous tensions, ne se reposent pas et vous font vivre un vrai cauchemar.

Pour compenser, gardez le haut des bras le long du corps et ne pliez que les coudes.

Dormir sans bouger

Vous n'êtes pas très agité la nuit ? C'est peut-être la cause de vos douleurs nocturnes…

En restant dans la même position jusqu'au petit matin, l'absence de mouvement entraine des raideurs dans les articulations, les tendons et les muscles.

Les mauvais mouvements et positions adoptés la nuit vous font sentir fatigué(e) et courbaturé... Et ce, malgré vos 8 heures de sommeil ? S'il est difficile de changer ses habitudes et de contrôler son corps endormi, des solutions simples et efficaces aident à nous corriger.

Au fait, avez-vous détecté la source de vos douleurs nocturnes ?

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +25'000 clients

Certains témoignent...