symphyse pubienne

Symphyse pubienne : les réponses aux 5 questions les plus posées pendant la grossesse

Durant la grossesse, les modifications corporelles s'enchaînent, avec des sensations plus ou moins supportables. Si vous êtes enceinte et découvrez de nouvelles douleurs articulaires au niveau du bassin, alors vous pourriez souffrir de symphyse pubienne. Un tissu cartilagineux situé dans la région génitale qui décide de se relâcher pour faire de la place et accueillir bébé. Si ce phénomène ostéo-articulaire est naturel chez les femmes enceintes, Cellsius répond aux questions que les futures mamans doivent sûrement se poser à ce sujet pour une grossesse sans douleur.

 

Qu'est-ce qu'une symphyse pubienne ?

Une symphyse pubienne est une articulation fibrocartilagineuse située à l'avant du bassin, reliant les deux os pubiens (pubis). Peu mobile, elle se compose de cartilage et de tissu conjonctif. Son rôle consiste à stabiliser le bassin et à soutenir le poids du corps lors de la marche, de la course et d'autres activités physiques.

localisation d'une symphyse pubienne

 

Or, dès le 3e trimestre de grossesse, cette articulation s'assouplit sous l'effet des hormones sur les tissus du corps, afin que le bassin puisse s'adapter à la croissance du fœtus et faciliter l'accouchement.

Malheureusement, ce relâchement peut aussi provoquer de l'inconfort voire des douleurs très intenses.

Pourquoi la symphyse pubienne fait mal ?

Le phénomène de diastasis

La principale cause de douleur au niveau de la symphyse pubienne durant la grossesse est due au diastasis, un écartement ou une séparation anormale des os pubiens au niveau de l'articulation pubienne qui augmente le cisaillement et la friction dans l'articulation.

Pour se défendre, les muscles abducteurs du bas, abdominaux et à l'intérieur des cuisses se contractent et entrent en spasme pour stabiliser l'articulation. Or, ce réflexe augmente les tiraillements sur l'articulation, jusqu'à provoquer une inflammation (pubalgie). La douleur sera ainsi présente lors des retournements et des mouvements, mais aussi au repos. Au toucher, le pubis deviendra sensible, comme s'il y avait un gros bleu, avec une impression de gonflement.

Les causes d'une pression ligamentaire

Ce phénomène se produit notamment lorsque la relaxine, hormone produite par le corps, relâche les ligaments du bassin de manière excessive. On parle aussi de douleurs de la ceinture pelvienne ou de syndrome de Lacome.

Une pression ligamentaire douloureuse sur la symphyse pubienne survient également lors :

  • Des activités physiques intenses avec des mouvements brusques, des sauts répétés ou des torsions du corps.
  • La prise de poids
  • Lors de l'accouchement, la pression exercée sur le bassin peut accentuer les dommages articulaires.

Comment reconnaître une symphyse pubienne ?

Plusieurs symptômes sont caractéristiques d'une symphyse pubienne :

  • Une douleur légère à intense, généralement localisée au niveau du pubis, de l'aine et du bas du dos.
  • Les symptômes se manifestent souvent au cours du troisième trimestre de la grossesse.
  • La douleur se déclenche lors des efforts physiques, des rapports sexuels ou simplement de la marche sur de courtes distances.
  • L'intensité de la douleur varie en fonction du niveau de fatigue et de la posture adoptée, notamment la nuit.
  • Sensations de claquement ou de craquement au niveau de l'articulation pubienne. La marche et les mouvements simples deviennent difficiles.
  • Une sensation de faiblesse ou d'instabilité au niveau du bassin.

Notez toutefois qu'une douleur au niveau du bassin pendant la grossesse peut signaler d'autres problèmes médicaux tels qu'une grossesse extra-utérine, une infection urinaire ou des inflammations du bassin. Par conséquent, il convient de consulter un professionnel de la santé pour confirmer le diagnostic, en particulier en cas de douleur soudaine, sévère et/ou inhabituelle.

Comment soulager une symphyse pubienne durant la grossesse ?

Chez certaines femmes enceintes, la mobilité de la symphyse pubienne est insupportable. Voici quelques recommandations pour éviter que la diastasis ne gâche leur maternité.

Consulter un professionnel de santé

Faites contrôler toute anormalité auprès du professionnel de santé (ostéopathe, kinésithérapeute, acupuncteur, rhumatologue…) qui suit votre grossesse. Il ou elle pourra vous conseiller :

  • Quelques exercices pratiques
  • Une rééducation périnéale
  • Massez votre pubis et l'intérieur des cuisses.
  • Un traitement anti-douleur
  • Une cure de magnésium
  • Dans les cas extrêmes, un arrêt de travail.

L'activité physique

Exercices pour douleur symphyse pubienne

Sauf contre-indications, il existe quelques activités physiques qui soulagent les douleurs pelviennes : la marche, la natation, l'aquagym, le vélo stationnaire, le yoga, le pilate et les étirements… Parmi ces derniers :

  • Les exercices fonctionnels du périnée : des contractions et des relâchements des muscles du plancher pelvien (exercices de Kegel), ainsi que des exercices de coordination et de contrôle musculaires durant la toux, les éternuements ou le soulevé de poids.
  • La mobilisation des hanches : Assis sur une chaise, gardez le dos droit et les pieds à plat sur le sol. Effectuez des mouvements de balancement doux avec vos hanches d'avant en arrière pour mobiliser l'articulation de la hanche. Ajoutez ensuite une rotation du buste en étendant les bras vers le haut pour créer un auto-grandissement, ce qui aide à étirer la colonne vertébrale. Puis étirez les muscles fléchisseurs de la hanche en vous penchant légèrement en arrière avec le dos droit.
  • Dead bug : allongez-vous sur le dos avec les bras tendus vers le haut et les jambes pliées à 90 degrés. Ensuite, étendez un bras derrière vous tout en abaissant la jambe opposée vers le sol, en activant les muscles abdominaux pour maintenir le bas du dos plaqué contre le sol.
  • Sur le ventre, extension du bras et de la jambe opposée avec auto-agrandissement : allongez-vous sur le ventre et étirez un bras vers l'avant tout en étendant la jambe opposée derrière vous.

Contrôler son ergonomie

Prendre de bonnes habitudes posturales atténue naturellement les tensions que la grossesse exerce sur le corps :

  • Garder le dos droit en position debout ou assise.
  • Éviter de croiser les jambes.
  • Se lever le matin en poussant sur le bras pour passer sur le côté.
  • Se baisser en fléchissant les jambes, le dos droit.
  • Éviter de porter des charges trop lourdes.
  • Limiter les positions debout ou assises prolongées

Pour vous y aider, quelques accessoires sont à privilégier pour soulager les douleurs et maintenir une bonne ergonomie tout au long de la grossesse :

  • Une ceinture de maintien va aider les muscles et les ligaments à soutenir le poids du ventre.
  • Le ballon de grossesse soulage les douleurs, tout en obligeant à se tenir bien droite et permet aussi de bouger.
  • Dormir avec un coussin orthopédique : ce coussin se place entre les genoux pour garder les jambes solidement afin de reposer le bassin et de garder la colonne vertébrale alignée, sans risque de torsion du bassin durant la nuit.
  • S'asseoir sur un coussin lombaire : ces coussins ergonomiques à mémoire de forme évitent de concentrer le poids du corps sur le sacrum et la région pubienne.

 

Si la douleur de la symphyse pubienne réduit voire disparaît après l'accouchement, des solutions existent pour calmer les élancements en attendant le jour J. Enfin, gardez en mémoire que ces douleurs sont sans danger pour vous, comme pour votre bébé.

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +30'000 clients

Certains témoignent...