comment savoir si on souffre d'une sciatique

Souffrez-vous d'une sciatique ou d'une autre douleur ?

Elle irradie du bas du dos jusque dans la jambe avec des élancements horribles dans les lombaires, les fesses ou le mollet… Sur le banc des accusés, la sciatique met à terre près d'une personne sur dix au-delà de 30 ans. Toutefois, cette affection, parfois invalidante, est souvent associée ou confondue avec d'autres maux du dos et des jambes tels que la lombalgie, la cruralgie, la tendinite ou encore l'hernie discale.

Pour savoir si vous souffrez réellement d'une sciatique ou d'un autre problème articulaire, veineux ou nerveux, voici comment distinguer les subtilités qui différencient toutes ces pathologies aux symptômes similaires.

Quelle est la différence entre une sciatique et un lumbago ?

Difficile de distinguer et de nommer précisément une douleur dans le bas du dos. Entre toutes les affections possibles, la sciatique et le lumbago font souvent l'objet d'amalgames. Pourtant, les causes de la douleur et les régions lombaires touchées diffèrent.

Comprendre la sciatique

La sciatique est généralement causée par une compression ou une irritation du nerf sciatique. Ce nerf s'étend de la région lombaire jusqu'aux jambes. En cas de compression des nerfs sur les 4e et 5e vertèbres lombaires (L4-L5) ou entre la 5e vertèbre lombaire et la 1ère vertèbre sacrée (L5-S1), des élancements en bas du dos apparaissent, pouvant se confondre avec une autre douleur lombaire.

Pourtant, les symptômes de la sciatique sont assez caractéristiques.

  • La douleur irradie depuis le bas du dos jusqu'aux fesses, le long de la jambe, voire parfois aux pieds.
  • Des sensations de picotements, de brûlures ou de décharge électrique.
  • Une difficulté à la marche due à un affaiblissement de la jambe.

Les causes courantes de la sciatique comprennent une hernie discale, une sténose spinale (rétrécissement du canal rachidien), une irritation musculaire ou des lésions articulaires.

Qu'est-ce que le lumbago ?

Le lumbago ou tour de rein est une douleur brutale, uniquement localisée dans la région lombaire, en bas du dos. Les origines de cette lombalgie peuvent venir de :

  • Tensions musculaires
  • entorses ou des tensions ligamentaires.
  • Problèmes articulaires
  • Mouvements brusques.

Contrairement aux lombalgies et à la sciatique où les douleurs sont chroniques, la douleur du lumbago est soudaine et ponctuelle.

En savoir plus sur les pathologies du rachis lombaire.

La lombosciatique : le duo lombalgie et sciatique

La lombosciatique regroupe les douleurs de la lombalgie au niveau des lombaires et celles de la sciatique le long du membre inférieur. Plus précisément, on parle de lombosciatique lorsque la douleur irradie le bas du dos jusque dans les membres inférieurs.

On en distingue 3 types :

  • La sciatique hyperalgique : une douleur insupportable résistant aux antalgiques.
  • La sciatique paralysante : déclenchant un déficit moteur immédiat ou progressif en paralysant les membres inférieurs.
  • La sciatique avec syndrome à « queue de cheval » : la compression des nerfs est telle qu'elle entraîne une incontinence urinaire.

Bien entendu, ces types de sciatique exigent une intervention médicale urgente, voire chirurgicale.

 

coussin pour sciatique

 

Douleur aux jambes : sciatique ou cruralgie ?

En raison de leurs symptômes similaires, la sciatique et la cruralgie sont souvent confondues. Or, les nerfs affectés et la localisation de la douleur permettent de les dissocier.

La sciatique, ou névralgie du nerf sciatique, résulte généralement de l'irritation du nerf sciatique, le plus long nerf du corps humain, étendant ses ramifications de la région lombaire jusqu'aux membres inférieurs.

En revanche, la cruralgie, connue sous le nom de névralgie crurale ou névralgie du nerf crural, est issue d'une compression ou d'une irritation du nerf crural, également appelé nerf fémoral. Ce nerf localisé dans la région lombaire innerve principalement les muscles de la cuisse. La douleur de la cruralgie se propage le long de la face avant de la cuisse et peut parfois descendre jusqu'au genou ou même au-delà. En termes de sensations, la cruralgie provoque aussi des picotements, des brûlures ou de la faiblesse dans la jambe concernée.

Ainsi, si vous avez mal à la cuisse, localisez si la douleur vient de la partie antérieure de la cuisse (cruralgie) ou sur le côté ou derrière la cuisse (sciatique).

 

cruralgie ou sciatique

Confondre la sciatalgie avec une tendinite de la hanche ou du moyen fessier

Si, à première vue, la sciatalgie et la tendinite de la hanche ou du moyen fessier n'ont rien à voir, le patient souffre au même endroit. Pour les dissocier, rappelez-vous que :

– La douleur d'une sciatalgie se diffuse le long du nerf sciatique, alors que dans le cas d'une tendinite, l'inflammation des tendons est localisée autour de la hanche, du moyen fessier ou de la jambe.

– En cas de tendinite, la douleur s'aggrave lors des mouvements spécifiques de la hanche, comme la marche, la montée des escaliers ou la rotation de la hanche.

– Les sensations de picotements, d'engourdissements et de faiblesse musculaire sont plus caractéristiques de la sciatique.

Quel est le lien entre la sciatique et l'hernie discale ?

La sciatique et la hernie discale sont étroitement liées, puisque la hernie discale est l'une des principales causes de la sciatique.

Une hernie discale se produit lorsque le noyau gélatineux d'un disque intervertébral dans la colonne vertébrale forme une petite excroissance à travers une fissure dans son enveloppe extérieure. Cela peut résulter d'une usure normale liée à l'âge, d'un traumatisme ou de mouvements brusques.

LIRE AUSI : les mouvements interdits lors d'une hernie discale.

Lorsque cette protrusion exerce une pression sur les nerfs environnants, cela peut irriter ou comprimer le nerf sciatique, générant une sciatique. Le plus souvent, elle apparaît au niveau des vertèbres lombaires.

Pour déterminer si vous souffrez d'une hernie discale ou d'une sciatique, un diagnostic d'imagerie médicale, tel qu'une IRM, est souvent nécessaire pour confirmer la présence de la hernie discale et son impact sur le nerf sciatique.

 

Bien identifier une sciatique des autres maux de dos permet de ne pas passer à côté de graves conséquences ! Bien que cet article puisse vous aider à vous autodiagnostiquer, seule une consultation médicale pourra confirmer la présence d'une sciatique.

En attendant, pour soulager vos jambes et le bas du dos, pensez à vous équiper de coussins orthopédiques, spécialement étudiés pour réduire les points de tensions en position assise et couchée. Ces accessoires atténuent l'inconfort et favorisent un meilleur maintien postural pendant la période de traitement et les séances d'ostéopathie.



Sources :

https ://www.sante-sur-le-net.com/maladies/rhumatologie/sciatique/

https ://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/reconnaitre-sciatique

https ://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239

 

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +30'000 clients

Certains témoignent...