meilleure position pour dormir

La meilleure position pour bien (s'en)dormir ?

Vous l'avez certainement déjà lu ou entendu : on passe en moyenne 1/3 de notre vie à dormir. Pas étonnant que la qualité du sommeil influence autant notre santé et productivité ! Seulement voilà, peu importe l'heure à laquelle vous vous couchez et malgré la couleur de votre pyjama, les nuits blanches à vous retourner et tortiller dans tous les sens, des réveils aux inflammations insupportables… ça vous épuise. Alors une bonne fois pour toutes : quelle est la meilleure position pour dormir ?

Bah… ça dépend !

  • Celle qui vous évitera les douleurs cervicales, lombaires, dorsales ou aux genoux ?
  • Celle qui vous permettra de ronfler moins et de mieux respirer ?
  • Ou celle qui vous procurera un sommeil paisible et réparateur ?

Et si tout cela n'était qu'une question de bon sens ? C'est la question que s'est posé Grégoire Gibault, kinésithérapeute star des réseaux sociaux…

Les différentes positions de sommeil et les conséquences sur vos nuits

S'il l'on exclut les postures farfelues (en buse, de travers ou debout), il existe 3 à 4 positions de sommeil avec pour chacune, des avantages et des inconvénients.

La position de sommeil sur le dos

dormir sur le dos

Dormir sur le dos, également appelé position supine, est privilégié pour :

  • Réduire les douleurs corporelles : dormir sur le dos est une position idéale pour la tête et le cou, car cela diminue la pression sur vos muscles et vos articulations et évite les douleurs au niveau des épaules, du dos et des hanches.
  • Réduire les rides : dormir sur le dos peut aider à minimiser les marques du visage, car il n'est pas compressé contre votre oreiller.

Par contre, cette position est moins recommandée si vous êtes sujet:

  • au reflux gastro-œsophagien, car votre estomac est plus susceptible de remonter l'acide dans l'œsophage.
  • Au ronflement : en dégageant les voies respiratoires, cette position est celle qui favorise le plus les ronflements. À noter qu’il est impératif que l’oreiller soit bien placé pour soutenir la tête, mais que ce dernier ne doit pas être trop relevé.

La position d'endormissement sur le ventre

dormir sur le ventre

La position ventrale consiste à s'endormir à plat ventre avec la tête tournée sur un côté et parfois une main ou l’avant-bras sous l’oreiller.

Cette position exerce une grande pression sur les muscles et sur les articulations. La colonne vertébrale ne soutient plus le corps… D'où l'apparition de tensions et d'engourdissements au niveau du cou, voire de la mâchoire (cf le grincement de dents pendant le sommeil).

Les spécialistes parlent même du risque d'augmenter la lordose physiologique, c'est-à-dire accentuer le creux entre le bassin et le bas des côtes, entraînant une emprise au niveau des disques vertébraux, des lombaires et du sacrum. Sans parler de la pression sur les vertèbres cervicales provoquée par la position de la tête vers le côté.

Pour toutes ces raisons, cette position n'est pas conseillée notamment aux personnes souffrant d’apnée du sommeil, car cette posture limite l'ouverture de la cage thoracique et donc la respiration.

Le dormeur latéral et fœtal

femme qui dort en position foetale

La position fœtale, plébiscité par les femmes, consiste à recroqueviller les genoux à l'intérieur de la poitrine. Cette posture est déconseillée car :

  • comprimer la poitrine limite la respiration,
  • le placement du cou peut générer de l’arthrite,
  • le visage sur l'oreiller encourage l’apparition de rides.

Privilégiez plutôt la position latérale, conseillée pour les femmes enceintes afin de favoriser une bonne circulation sanguine. De plus, dormir sur le côté limite les risques de ronfler et les reflux gastriques.

Seul bémol : en basculant le poids du corps sur un côté, cette posture peut, sur le long terme, éveiller des douleurs à l’épaule et à la hanche.

Les bonnes pratiques pour une nuit réparatrice

La bonne position d'endormissement

Vous l'aurez compris, il n'y a pas de bonne ou mauvaise position. Seulement celle dans laquelle vous aimez vous endormir ! Car naturellement, peu de dormeurs restent immobiles toute la nuit. Pour preuve : les personnes bougent et changent de position 40 à 80 fois par nuit.

Et il y a un sens à cela ! Car pendant que vous êtes dans les bras de Morphée, votre cerveau, lui, reste éveillé. Et quand il perçoit une zone inconfortable comme une épaule coincée, une tension dans la nuque ou dans les lombaires. Il change de position en répartissant les contraintes mécaniques qui lui causent une douleur. Vous corrigez donc vos gênes inconsciemment.

Un équipement de qualité

Mais alors pourquoi je me réveille avec des douleurs ?

Parce que vos douleurs sont déjà présentes avant le sommeil. Ce sont les inflammations accumulées de vos efforts de la journée et qui s'accentuent dans certaines positions la nuit. Si la majorité d'entre elles s’estompent après la phase du lever et vos premiers mouvements, les plus persistantes doivent être soulagées et traitées avec une consultation médicale, radiologique ou chez l'ostéopathe avec de la manipulation ou un traitement anti-douleur.

Ainsi, ne cherchez pas la meilleure position pour bien dormir, mais les meilleures conditions pour bien dormir. Comme un équipement de qualité et confortable pour vous coucher :

  • Un bon matelas : entre le choix des matériaux, des épaisseurs et des densités, les préférences sont personnelles.
  • Une couette épaisse qui vous leste un peu pour vous sentir lové et protégé du froid.
  • Un oreiller cervical à mémoire de forme, comme ceux conseillés par les professionnels de santé pour soutenir le poids de votre tête, épouser les courbures de votre de tête et combler le creux formé entre la nuque et les épaules. Une position d'alignement idéal pour réduire les tensions des vertèbres cervicales, quels que soient vos mouvements et les positions adoptées la nuit.

Pour rappel, la nuit est conçue pour régénérer votre corps. Une mauvaise qualité de sommeil favorise la perception de la douleur, du stress, de l'anxiété, des pathologies cardiovasculaires et de la dépression. Alors, priorisez le bon sens et votre confort de repos avec une bonne qualité de literie.

Source :

Grégoire Gibault- Major Mouvement.

Retour au blog

Notre conseil thérapeutique

Découvrez nos autres produits

1 de 3

Nos Articles Connexes

1 de 2

Nos Articles Récents

1 de 3

⭐⭐⭐⭐⭐

Cellsius a soulagé les douleurs de +30'000 clients

Certains témoignent...